top of page
  • Pôle territorial Saint-Exupéry

Les élèves à besoins spécifiques et les langues étrangères 🇳🇱🇬🇧🇪🇸

L’acquisition d’une langue étrangère demande plus d’efforts pour un élève qui présente un trouble d’apprentissage. Celui-ci doit non seulement surmonter les défis liés à l'apprentissage de sa langue maternelle, mais également ceux liés à l'acquisition d'une seconde langue avec son propre vocabulaire, ses structures grammaticales, sa phonologie et son orthographe distinct, ce qui peut entraîner des difficultés supplémentaires.  


Le décret "Aménagements raisonnables" du 7 décembre 2017 impose aux écoles ordinaires la mise en place d’aménagements raisonnables pour les élèves à besoins spécifiques. Ainsi,certains élèves peuvent bénéficier d’aménagements raisonnables y compris pour un apprentissage optimal en langues étrangères.

Pour vous aider à accompagner ces élèves, vous trouverez sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxelles des fascicules dédiés aux troubles d’apprentissage, reprenant une rubrique dédiée aux langues. Cette rubrique propose une série d’aménagements raisonnables et de stratégies pédagogiques adaptées.

Si vous aussi vous constatez un manque de motivation ou des difficultés à étudier le vocabulaire à la maison sachez que cette phase de mémorisation peut aussi se faire en classe !

Nous vous proposons donc aujourd’hui 3 outils de réactivation pour apprendre les langues étrangères.


·      Kahoot : est une application ludique et interactive. Elle permet aux enseignants de créer des quizz, des jeux et des activités d'apprentissage variées. Les questions doivent être formulées dans la langue cible, offrant ainsi une immersion dans la langue. Les élèves participent en utilisant leurs smartphones, ce qui favorise l'interaction et la participation active en classe. Kahoot est une ressource polyvalente qui peut dynamiser les cours de langues et renforcer l'engagement des élèves.

·      Leçons à manipuler : sont des outils pédagogiques qui favorisent la mémorisation et l'apprentissage actif des langues. Plutôt que de simplement écouter ou lire passivement du contenu, les élèves sont activement impliqués dans la création ou la manipulation de leurs synthèses. En engageant plusieurs sens et en encourageant une participation active, ces activités aident à renforcer la rétention des informations et la consolidation des connaissances linguistiques. De plus, les synthèses interactives offrent un retour immédiat, ce qui permet aux élèves de corriger leurs erreurs et d'ajuster leur compréhension en temps réel.

·      Fiches « squelette » : Afin de comprendre l’utilité de ces fiches, il est important de se rappeler la notion de « double tâche » à laquelle les élèves à besoins spécifiques sont confrontés. Qu’est-ce donc ? Partons d’un exemple … Pour effectuer une rédaction en langue étrangère, l’élève doit garder en mémoire l’objectif de la tâche (ex. raconter ses vacances) puis garder en mémoire la phrase qu’il souhaite écrire. Ensuite, pour pouvoir écrire cette phrase, il doit faire revenir en mémoire la théorie sur la conjugaison et certains mots de vocabulaire qui lui seront utiles. A ce stade, pour beaucoup d’élèves à besoins spécifiques, cette rétention en mémoire de travail n’est pas un processus automatisé et leur demande déjà beaucoup d’énergie. En effet, les difficultés à ce niveau sont fréquemment rencontrées chez ces élèves. Une fois la phrase élaborée « dans sa tête », il faut la mettre par écrit, en écrivant lisiblement et au bon endroit sur la feuille. A nouveau, ces compétences d’écriture et de repérage visuo-spatial peuvent mettre en difficulté certains élèves. L’élève dépense beaucoup d’énergie face à ces tâches non automatisées et se retrouve donc en situation de « double tâche », ce qui peut amener à des erreurs.

Les « fiches-squelette » sont des feuilles de synthèse dont la structure vierge peut être proposée aux élèves lors des évaluations. La version « synthèse » permet à l’élève de mémoriser certains concepts, tels que les temps de conjugaison par exemple. Lors de l’évaluation, la version « vierge » peut alors être utilisée par l’élève pour soulager sa mémoire de travail en écrivant la théorie dont il a besoin sur la feuille. Aucun élément de réponse n’est présent sur cette version « vierge ». Finalement, ces fiches permettent à l’élève de diminuer ses difficultés au niveau de la mémoire de travail afin de libérer de l’énergie vers son objectif.


Au plaisir de vous retrouver prochainement ! 👋


L'équipe du pôle Saint-Exupéry



57 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page